dimanche 23 octobre 2016

Novespace : avec ICEBERG me voilà le 1er cobaye virtuel dans le vrai ZéroG

Photo de famille: Je suis 3e debout depuis la gauche. - Photo : Novespace
[Zurich, October 22, 2016, rke] - Je suis encore un peu aplati, presque comme une crêpe sur le tapis en mousse durcie de l'Airbus A310 Zéro G qui vient de remettre de gaz. Après dix paraboles délectables et libératrices comme lorsqu'une colombe s'échappe de sa cage, Thierry Gharib, directeur général de Novespace s'approche de moi et me demande : "Roland, veux-tu venir essayer notre nouveau casque virtuel ? Tu seras le 1er dans cet avion !". Oh, mais que oui ! Après mon extase céleste, je me rends dans le compartiment expérimental et c'est Jean-François Clervoy - astronaute de l'ESA et trois fois conquérant de l'espace avec des navettes américaines - qui s'occupe de moi. "Reste assis là, enfile ce casque et tourne la tête dans tous les sens". On se prépare à la prochaine parole et ça y est ! J'y suis dans l'espace. Alors que mon corps se soulève gentiment, j'aperçois au loin la Station spatiale internationale (ISS) que j'essaie d'atteindre comme un astronaute (un vrai virtuel) et en état d'apesanteur.

Au moindre coup de reins
Je sens mon corps se mouvoir tout seul au moindre coup de reins. Une sensation étrange m'envahit en observant notre beau globe terrestre bleuté comme si je planais sur la planète. Mais à peine engagé dans ce vide sidéral virtuel qui me fait penser à certains de mes rêves, voilà déjà les 22 secondes de ZéroG (les vraies) écoulées. "Ferme les yeux, à cause de la pression, on peut être mal à l'aise", me conseille Jean-François. Évidemment, Jurassien dans l'âme, j'hésite à obéir et les laisse ouverts. Mais je veux y retourner, dans l'espace !
Du coup, voilà que j'ai inauguré l'appareil et l'astronaute français prend le relai avec cette réalité virtuelle qui reproduit des images de synthèse pour faire ses premiers pas sur la Lune. La mise au point de cette plateforme a été mise au point par la société d'innovation ICEBERG et a nécessité deux ans et demi de travail.
Du coup, je suis évidemment fier d'avoir été désigné comme cobaye de cette expérience en apesanteur.

Voir l'article de l'AFP qui parle de mon aventure : cliquez ici
Jean-françois Clervoy me soulève d'un pouce. - Photo : Novespace
With ICEBERG I Am The 1st Virtual Guinea Pig In Real Zero-G

I'm still a bit flat, almost like a pancake on the cured foam carpet of the A310 Zero-G Airbus who just given gas. After ten delectable and liberating parables, when dove escapes from its cage, Thierry Gharib, CEO of Novespace asks me: "Roland, will you come try the new virtual helmet ? You will be the number 1 on that plane! ". Oh, yes! After my heavenly ecstasy, I'm going in the experimental corner and Jean-François Clervoy, ESA astronaut and three times conqueror of space with American shuttles - takes care of me. "Sit there, put that helmet on your head and turned it (my head) in every direction." Getting ready for the next parabolic phase and that's it! I'm in space. While my body rises gently, I see in the distance the International Space Station (ISS) and I am trying to achieve as an astronaut (a real virtual but in weightless). I feel my body moving alone in the slightest jerk. A strange feeling came over me watching our beautiful blue globe as if I was hovering on the planet. But hardly engaged in this virtual vacuum of space which makes me think of some of my dreams that are already 22 seconds ZeroG (true) passed. "Close your eyes, because with the pressure, it can be uncomfortable," advises Jean-François. Like a Jurassic stubborn, I do not comply and leave them open. I would love to go back into space.
So, I inaugurated this unit and French astronaut takes over with this virtual reality that reproduces synthesized images to take his first steps on the moon. The development of this platform was created by the company ICEBERG  Innovation company and took two and a half years of work.
I'm obviously proud to have been designated as a guinea pig in this experiment in weightlessness.

Zéro G : les premières photos

Je suis dans le haut au milieu (casquette EPHJ. - Photos : Novespace

[Zurich, October 22, 2016, rke] - Voici les premières images prises des caméras numériques (en basse définition) fixes dans l'avion. Grâce à Novespace, jai eu le privilège de tester en primeur le casque virtuel qui simule l'état réel d'un astronaute vers la station spatiale ISS. Et ce, au moment du Zéro G et avec comme instructeur : Jean-François Clervoy. (News suivra...)

Zero G : The First Pictures
With Novespace, I had the privilege featured of testing the virtual helmet that simulates the real state of an astronaut to the ISS space station. And that, at the time of Zero G with Jean-François Clervoy, astronaut (News will follow ...)
Here are the first images taken with digital cameras (low resolution) set on the plane.
Là, vous me reconnaissez sûrement. Je suis à droite. 
Juste avan le décollage.

samedi 22 octobre 2016

Jour J : "Je vole sans pantalons avec l'équipe de la Lune"


Panorama insaisissable de l'Uni de Zurich, d'où on nous a instruits. - Photo : rke

Dessous : slip, petit pull.
Chaussettes, pas de souliers ni
de portable...
Un peu grand, j'ai dû réduire le logo de
mon sponsor principal. Voir ci-contre.
[Zurich, October 22, 2016, rke] - Combinaison aériennes en tissus solide bleu foncés, chaussettes bleu clair en coton à l'effigie d'airZeroG, instructions précises durant le vol, présentation des différentes expériences scientifiques embarquées de l'Uni de Zurich. Bref, tout a été soigneusement mis au point pour notre vol de ce jour, à 10h10 au départ de l'aérodrome du Dubendorf. Nous embarquons dans un Airbus A310 aménagé de 100 m2 composé d'une partie pour le voyage (avec des sièges) et d'une autre en quatre secteurs : pour les expériences et pour nos trois groupes. Je fais partie de l'équipe "Lune" et nous sommes entourés d'instructeurs extrêmement expérimentés. "Je suis à un peu plus de 1'700 paraboles et je suis parmi les jeunes. J'ai des collègues qui atteignent quasiment les 10'000 !", confie Brian Verthier. Frédéric Gai, lui, va s'occuper des expériences du vol et compte lui, 5'500 paraboles à son actif ! "On aide les scientifiques à concevoir leurs expériences. Ils savent bien le faire dans les labos, dans leurs universités, mais l'apesanteur amène des contraintes supplémentaires."
Geri Boller, le commandant de bord (un vrai, ex-Crossair) de
mon sponsoring était présent à la réception de Dovespace.
- Photo : rke
Vous n’avez pas marre à la fin de tous ces vols ? "On se bat pour y aller chaque fois: on ne se lasse pas." Aujourd'hui, une dizaine d'accompagnants (de Novespace et d'autres) hyper professionnels s'occupe de nous et je peux vous que ça rassure énormément. Et vous, Roland, vous êtes prêts ? "Oh que oui, mais..." Mais quoi ? "Je me méfie, car après mon vol en Hunter avec Claude Nicollier, j'en ai pilé." Laissez-vous porter et ne prenez pas le contrôle de quoi ce soit", ajoute Frédéric.
Bon d'accord. Après ces explications, l'astronaute Français Jean-François Clervoy (3 fois dans l'espace, STS 66, STS 84, STS 103 avec Claude Nicollier) nous a fait l'éloge de l'astronaute et nous a demandé de nous imaginer comme tels ! Ce serait presque du pareil au même. "Oubliez votre corps, tout simplement "", nous a-t-il conseillé.
Je veux bien, d'autant plus que je suis parvenu à mon objectif : peser moins de 75 Kg,, soit 74kg 850 grammes. Quoi ? Vous ne me croyez pas ? Alors, regardez ma combinaison, c'est du "S" !

Prochainement (après mon vol): interview exclusive avec le pilote, Eric Delesalle. Un Airbus ZéroG, ça peut casser après toutes ces paraboles ?
Deux instructeurs de Novespace. - photo : rke
D-Day: 
"I Fly Without Pants With The Moon Team "
Airline suits of dark blue in a solid fabric, light blue cotton socks bearing of airZeroG effigy, precise instructions during flight, presenting different scientific experiments on board by the University of Zurich. In short, everything has been carefully developed for our flight that day at 10:10 am from the airport of Dubendorf. We are boarding in an Airbus A310 landscaped 100 m2 consists of a part for the trip (with seats) and another four sectors for experiments and for our three groups. I am part of the team "Moon" and we are surrounded by highly experienced instructors. "I'm just over 1,700 parables and I am among the young. I have colleagues that almost reach 10,000!" Brian Verthier, said. Frederic Gai, he will look after the experiences of the flight and report to 5,500 parabolas to his belt! "It helps scientists to design their experiments. They know to do in the labs, in their universities, but weightlessness brings additional constraints."
You have not tired at the end of all these flights? "We fight to get going each time and we never tire." Today, a dozen instructors (Novespace and other) hyper cares are working for us and I can assure you it tremendously. And you, Roland, are you ready? "Oh yes, but ..." But what? "I am suspicious because in my last flight in Hunter Trainer with Claude Nicollier, I drooled." "Let yourself go and do not take control of what it is, "says Frederic.
My main sponsor : www.ephj.ch
Okay. After these explanations, the French astronaut Jean-François Clervoy (3 times in space, STS-66, STS-84, STS-103 with Claude Nicollier) made us praise the astronaut and asked us to imagine ourselves as such! It would be almost the same. "Forget your body, just" ", has he advised.
I will, especially since I reached my goal weight less than 75 kg, either 74kg 850 grams. What? You do not believe me ? So, watch my suit, that is the "S" size!

Soon (after my flight): exclusive interview with the pilot, Eric Delesalle. An Airbus ZeroG can break after all these parables?

J'ai mon ticket. Je suis un Zéro G explorer. - Photo : Geri Boller


vendredi 21 octobre 2016

Jour J - Zéro G : astronaute d'un jour, en apesanteur lunaire et martienne

Nos paraboles sur la Méditerranée. Ici lors de la précédente mission en 2015. - Photo : rke
[Darmstadt (D), Zurich, October 21, 2016] - ça y est, c'est le grand jour ! C'est aujourd'hui, vendredi 21 octobre, que commence ma grande aventure, astronaute d'un jour, Zéro G. Après un périple spatial aux USA du 10 au 17 octobre (lancement d'Antares, Wallops, Virginie), puis un passage à Darmstadt (sud de Francfort) pour suivre la mission ExoMars de l'ESA, je pars en ce jour pour Zurich. Bon, vous me direz que ce n'est pas si extraordinaire que ça, 15 paraboles en état d'apesanteur. Évidemment. Cependant, il faut savoir qu'il s'agit de le 2e mission scientifique helvétique(la 1ère a eu lieu en septembre 2015) et la 1ère touristique (au départ de Suisse). Une initiative très importante initiée par le Prof. et Dr Olivier Ulrich de l'Université de Zurich, ainsi que par Natalie Dové, CEO de Dovespace. J'embarque à bord d'un Airbus A310, spécialement aménagé, parmi les 24 personnes privées qui ont déboursé 8'500 francs suisses et ce en tant que journaliste spécialisé et sponsorisé.

Le rayonnement de la recherche en Suisse
Ce projet permet de tester la faisabilité de financement de la recherche en apesanteur par des partenariats public/privé. L’Université de Zurich (UZH) contribue par cette initiative au rayonnement de la recherche suisse. Les vols paraboliques sont les seuls moyens dont disposent les scientifiques pour réaliser en personne leurs expériences en apesanteur. Le vol est opéré demain depuis la base aérienne de Dübendorf. L’équipe conduite par le professeur Ullrich envisage d’établir une plateforme pour les sciences de la vie, la médecine et les recherches appliquées en science physique, en multipliant les vols. L’UZH travaille en étroite collaboration avec Novespace, filiale du Centre National d’Etudes Spatiales et l’Armée de l’Air Suisse qui a mis à disposition la base aérienne de Dübendorf. 

Le plus grand au monde en service
L’Airbus A310 ZERO-G de Novespace, le plus grand aéronef dans le monde apte à entreprendre des vols en apesanteur nous offre demain samedi 22 octobre, 15 paraboles dont chacune nous permettre de rester 22 secondes d’affilée en apesanteur. De surcroît, on aura l'occasion de se mettre en conditions réelles de pesanteur martienne et lunaire !

Voici le programme :
  • Vendredi 21 octobre, 17h15, restaurant UNITURMGrande conférence-soirée sur les opportunités du vol dans laquelle on parlera de sécurité, des enjeux et des opportunités de la mission. Avec : Oliver Ulrich, Renato Krpoun (Head Swiss Space Office), le colonel GS Hans.Peter Erni (Swiss Air Force) et Jean-François Clervoy, astronaute de l'ESA.
  • Vendredi 22 octobre
    8h15 : Aérodrome militaire de Dübendorf, arrivée sur le tarmac pour une photo de famille
    10h00 : Décollage direction la Méditerranée
    10h30 à 13h00 : vols paraboliques, 15 paraboles
    Vers 13h30 : retour à la base
    (NB: temps fourni avec une marge d'une heure selon les conditions de vol et de météo)
Mon sponsor principal
Campagne personnelle sponsorisée par le Salon international EPHJ-EMPT-SMT, leader de la haute-précision (horlogerie-joaillerie-microtechniques-medtech), Palexpo, du 20 au 23 juin 2017. www.ephj.ch

My main sponsor
My personal campaign sponsored by the International EPHJ-EMPT-SMT, high-precision leader (watchmaking and jewelery-microtechnology-medtech), Palexpo, from 20 to 23 June 2017 :
www.ephj.ch

D-Day, Zero G:
In weightlessness like on the Moon and Mars
PPr Dr Oliver Ulrich present the flight in Luzern during the Space Days on October 6, 2016. - Photo : rke
It's time, that's the great day ! Today, Friday, 21 October, begins my adventure : astronaut for one day, an important Zero G flight. After my space-trip to the USA from 10 to 17 October (launch of Antares, Wallops, Virginia) and a stay in Darmstadt (south of Frankfurt) to track the ExoMars mission of ESA, I'm leaving today for Zurich. Well, I Know you can tell me that it's not so extraordinary, 15 parabolic flights. Obviously. However, be aware that this is the second Swiss scientific mission (the first was held in September 2015) and the first tourist expedition (from Switzerland). A very important initiative initiated by Prof. and Dr Oliver Ulrich of the University of Zurich, as well as Natalie Dové CEO Dovespace. I boarded an Airbus A310, specially arranged, for the 24 individuals passengers who paid 8,500 Swiss francs each and as like specialized and sponsored journalist.

The Outreach of Research in Switzerland
This project will test the feasibility of funding research in weightlessness by public / private partnerships. The University of Zurich (UZH) contributes to this initiative for the outreach of research in Switzerland. Parabolic flights are the only means available to scientists to perform in person experiences weightlessness. The flight is operated tomorrow from Dübendorf airbase. The team led by Professor Ullrich plans to establish a platform for the life sciences, medicine and applied research in physical science, multiplying flights. The UZH works closely with Novespace subsidiary of the National Center for Space Studies and the Swiss Air Force has provided Dübendorf airbase.

The World's Largest Service
The Airbus A310 ZERO-G of Novespace is the largest aircraft in the world able to undertake flights in zero gravity. The flight is scheduled for tomorrow Saturday, October 22, with 15 parabolic flights, each of which allow us to stay 22 seconds in a row in weightlessness. In addition, we will have the opportunity to get in real conditions of Martian and lunar gravity!

Here is the program:
  • Friday, October 21, 17:15 at UNITURM restaurantGreat evening conference on the opportunities of the flight in which we speak of security, challenges and opportunities of the mission. With Oliver Ulrich, Renato Krpoun (Head Swiss Space Office), Colonel GS Hans.Peter Erni (Swiss Air Force) and Clervoy, ESA astronaut.
  • Friday, October 22
    8:15 am: Military Airfield Dubendorf arrived on the tarmac for a family picture
    10:00 am: Take off towards the Mediterranean
    10:30 a.m. to 1:00 p.m.: parabolic flights, 15 parabolas
  • Around 13:30: Back to Basis
    (NB: time provided with a margin of an hour depending on flight conditions and weather)

samedi 15 octobre 2016

Le salon leader de la haute précision EPHJ-EPMT-SMT devient mon partenaire principal

www.ephj.ch
[Ocean City (MD), USA, October 14, 2016, rke] - Finalement, il ne pouvait en aller autrement. Issu des microtechniques et ayant bifurqué dans le journalisme, j'ai eu la chance d'obtenir un sponsor principal qui reste dans le secteur de mes premiers amours : le high-tech. Le salon international EPHJ-EMPT-SMT, leader de la haute-précision (horlogerie-joaillerie-microtechniques-medtech) est devenu mon sponsor principal. Prochaine rencontre à Palexpo : du 20 au 23 juin 2017.



De Virginie (Est de Washington), je vous adresse mes
plus vifs remerciements pour vos soutiens.
- Voir aussi : www.rkeusa.blogspot.com
Aussi le SIAMS et les autres...
Sans oublier bien sûr un autre partenaire, le SIAMS, le salon de la chaîne de production des microtechniques et portail d'information dans ce secteur qui aura lieu du 18 au 20 avril 2018. Et  tous les autres soutiens dont vous trouverez la liste sur le dessin ci-contre.

Jour J-7
A Jour J-7, en attendant ce vol Zéro G toujours prévu samedi 22 octobre, je tenais donc à vous remercier. Il reste des places dans mon avion virtuel de soutien dont le comandant de bord n'est autre qu'un vrai commandant de bord, Geri Boller, de Wald (campagne zurichoise), qui a oeuvré pour la sécurité aérienne à l'OFAC. Pour qui la sécurité aérienne a été une priorité à l'OFAC. Instructeur CRM (Crew Ressource Management), il a largement contribué à la formation des équipages. Ancien commandant de bord chez Crossair, il a gardé son âme de pilote qu'il entretient à travers des logiciels de simulation.
L'avion est sponsorisé à 82%. Il reste des places. Vous venez ?
The High Precision EPHJ-EPMT-SMT Fair leader Becomes My Main Partner
Geri Boller, a real captain in my virtual
sponsoring place.
After all, it could not be otherwise. Resulting of my microtechnology studies and having bifurcated into journalism, I had the chance to get a major sponsor that remains in the sector of my first loves: the high-tech. The international EPHJ-EMPT-SMT high-precision leader (watchmaking and jewelry-microtechnology-medtech) became my main sponsor. Next meeting at Palexpo: from 20 to 23 June 2017. Not forgetting another partner SIAMS, microtechnology fair of the production chain and information portal in the sector to be held from 18 to 20 April 2018. And any other support you will find the list on the following drawing against.
At day D-7 until that Zero G flight, still scheduled Saturday, October 22, so I wanted to thank you. There are still places in my virtual support aircraft whose flight commander is simply a true captain, Geri Boller, Wald (Zurich countryside), who worked for aviation safety to OFAC. For that aviation safety, he worked for OFAC. Instructor CRM (Crew Resource Management), he has contributed to the training of crews, too. Former captain with Crossair, he kept his pilot's soul that it maintains through simulation software.
Le comité de la Swiss Space Association (SRV) dont je fais partie. Avec au centre, à la droite de Claude Nicollier,
Hermann Duer, mon collègue "astronaute d'un jour" qui prendra place dans le vol Zéro G.
The Swiss Space Association (SRV) which I belong. In the center (right of Claude Nicollier), Hermann Duer, my "Astronaut for a Day" colleague which will take place in the flight Zero G.
- Photo montage : le montage, c'est moi à gauche car je suis en ce moment aux USA alors que la photo a été prise
à Lucerne le 8 octobre dernier.

lundi 10 octobre 2016

Claude Nicollier : "En apesanteur, allonge-toi et... rêve !"

Ce n'est pas encore mon Zéro G, mais presque. 
[Movelier, September 10, 2016, Luzern October 8, 2016 ] - Non, non, pas comme ça ! Le 10 septembre dernier, nous avons fêté les 20 ans de ma fille Laura et me 60 ans, évidemment. Nous avions organisé une petite cérémonie dans une ferme à l'Association Broquet Leuenberger. Une fête hyper conviviale et chaleureuse avec la famille, soit une quarantaine de personnes. Et quelle n'a pas été ma surprise. On m'a mis un peu en apesanteur, suspendu à un câble. Ma foi, c'est déjà ça de gagné en vue de mon vol du 22 octobre. J'ai le feu vert du médecin et de Novespace pour prendre place à bord de l'Airbus A310 conçu exprès pour s'envoyer en l'air. J'ai atteint ce matin 75,3 kg, il me reste 300 grammes à perdre. Ben oui, quoi ! Ce n'est pas le poids qui compte, mais la pompe... le coeur ou la pression artérielle. Et on peut y aller jusqu'à 80 ans ! Âge minimum, 18 ans. J'ai donc de la marge. Pas pour les 18 ans, évidemment.
Pour mes 60 ans, le cadeau de la famille Keller de
Movelier.
Toujours est-il que, l'autre jour, j'ai eu la chance de connaître notre grand instigateur de cette mission Oliver Ullrich , lors des Aero Space Days de Lucerne, du 7 au 9 octobre dernier. Lui, il a déjà testé une fois l'apesanteur l'an passé avec une première mission scientifique. J'ai aussi eu l'occasion de dîner avec Claude Nicollier, notre quadruple astronaute qui m'a demandé comment j'ai préparé ma mission. Ma mission ? Ben... À part l'aspect journalistique et sponsoring (avec mon partenaire principal EPHJ-EPMT-SMT), rien de bien particulier. "Essaie de prévoir plusieurs positions, dont une en étant tranquillement étendu, en fermant les yeux", m'a-t-il conseillé. J'en prends note ! Je vais essayer aussi une pirouette et le lancer d'un objet. Pour ce qui est de la position étendue, étant souvent un doux rêveur, cela ne devrait pas me poser de problèmes : je suis toujours dans la Lune.

Claude Nicollier:
"In Zero G, lie down and... dream !"

No, it's only a gag !
Oh no, it's not like so ! On 10 September, we celebrated the 20 years of my daughter Laura and my 60 years, obviously. We organized a small ceremony on a farm in the Broquet Leuenberger Association. A super friendly and friendly celebration with my family, and so about forty people. And what was not my surprise ! They put me a little weightless, suspended from a cable. Well, that is already something gained for my flight on 22 October. I have the green light from the doctor and Novespace to take place aboard the Airbus A310 designed on purpose to get on the seven sky. I reached this morning 75.3 kg, I have 300 grams to lose. Yeah, what? It's not the weight that counts, but the pump ... the heart or blood pressure. And we can go up to 80! minimum age 18 years. So I have margin. Not for 18 years, obviously.
Still, that the other day, I had the chance to know our great instigator of this mission Oliver Ullrich, during Aero Sapce Days of Lucerne, from 7 to 9 October. Him, he has already tested once weightlessness year with a first scientific mission the last year. I also had the opportunity to dine with Claude Nicollier, our quadruple astronaut who asked me how I prepared my mission. My mission ? Well ... Aside journalistic appearance and sponsorship (with my main partner EPHJ-EPMT-SMT), unremarkable. "Try to provide several positions, one being quietly spread, closing his eyes," he advised me. I take note ! I will also try a pirouette and the throwing of an object. In terms of the extended position, often a dreamer, this should not pose problems to me, because I'm always in the moon.

Later my Anniversary... in Luzern
Oliver Ulrich during the Air&Space Days of SRV-Swiss Space Association. - Photo : rke

mercredi 17 août 2016

C'est fait : j'ai choisi Dovespace !

Me voilà à gauche avec Nathalie Dové, 1ère "voyagiste" suisse en Zéro G.
Here I am left with Nathalie Dové, the first "woman tour operator" in Swiss Zero G. - Photo : Dovespace
Nathalie Dové au fond. C'est bientôt mon tour. - Photo : Novespace
[Burgdorf (BE), Tuesday, August 9, 2016 - rke -] – " N'ayez crainte. En état d'apesanteur, on plane comme au 7e ciel ! " Nathalie Dové ne croit pas si bien dire. Elle qui est allée expérimenter la chose le 21 septembre 2015 dans le ciel de la Méditerranée, a plutôt l'air enchantée de cette expérience. Cela me rassure. J'ai encore en mémoire mon vol un peu compressé et intense, mais passionnant avec Claude Nicollier en Hunter, en 2011. 


Space shake ?
- oui, mais quand même, cela doit secouer ?
- Mais non, nous sommes d'abord couchés... et on "s'envole" ! Allez, c'est cool...
- J'ai quand même un peu des doutes. On verra. 
J'ai donc choisi de voler avec l'opérateur Novespace de par son expérience, sa réputation et du fait qu'une expérience scientifique de l'EPFZ sera à bord.L'Airbus A 310 nous embarquera donc le 22 octobre 2016 à Zurich direction la Méditerranée pour 15 vols paraboliques de 10 secondes d'apesanteur. 

Premier ZéroG touristique suisse 
Snooper, le matou de Nathalie.
Lui aussi bientôt en Zéro G ?
- Photo : rke
Nous sommes quelques dizaines de civils de tous les milieux à être en lice pour cette fameuse mission qui sera, en fait, le premier vol ZéroG officiel touristique suisse organisé par une agence de voyages, en l'occurrence Dovespace. Mon inscription officielle est entérinée, mais, évidemment, je dois encore finir des examens médicaux et, surtout, remplir le solde de mon avion pour financer complètement le vol. Il reste beaucoup de place de sponsoringJe compte sur le partenariat de tout un chacun et/ou sur un sponsor principal. J'ai de nouveaux objectifs de partenariat dont je peux vous proposer ! 
Le Zéro G de Novespace à Duebedorf en septembre 2015. - Photo : Novespace
It's done ! I choice Dovespace
" Don't worry. Zero G makes 7th heaven ! " Nathalie Dové does not think so right. She flew in weightlessness on September 21, 2015, over the Mediterranean and she seems rather delighted with the experience. It reassures me. I still remember my flight somewhat compressed and intense but exciting with Claude Nicollier in Hunter, in 2011.
Nathalie Dové. - Photo : rke

Space shake ?
- Yes, but the flight should shake ? I ask her
- No, we are first lying down... and we " wings "! Come on, that's cool ...
- I do have some doubts. I'll see.
So I chose to fly with the Novespace operator because its experience, reputation and because the scientific experiment of ETH will on board, too. The Airbus A 310 plane takes us on October 22, 2016, from Zurich to and over Mediterranean for 15 parabolic flights of 10 seconds in weightlessness. 

First Zero G Swiss Tourism
We are few dozen civilians from all backgrounds to be in contention for this famous mission that will, in fact, the first official flight ZeroG with Swiss tourism organized by a travel agency, in this case Dovespace. My official registration is confirmed, but obviously I have to finish medical examinations and, above all, complete the rest of my plane to finance the flight fully. It remains a lot of space for sponsorship.
I count on partnership of everyone and / or a main sponsor. So, I have new partnership goals which I can offer you !
www.dovespace.ch